Mise à jour : lundi 25 mars 2013 08:45 | Par M6info.fr
Mariage homosexuel : une loi qui fait débat

Manifestation anti-mariage pour tous : le parcours interdit



Manifestation anti-mariage pour tous : le parcours interdit (© BENOIT TESSIER/Newscom/RTR)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Lundi 25 mars : Guéant condamne des «gestes de violence» des policiers (© AFP/Getty Images)
  • Lundi 25 mars – 07h45 : Christine Boutin vent debout contre… la police (© Capture Twitter)
  • Manifestation anti-mariage pour tous : le parcours interdit (© BENOIT TESSIER/Newscom/RTR)
  • Adoption définitive prévue entre "fin mai et le 15 juin" (Vidalies) (© WITT/SIPA/Rex Features - Christiane Taubira pendant les débats à l'Assemblée nationale)
  • Mardi 12 février 2013 - L'Assemblée dit oui au mariage pour tous (© Newscom/RTR)
  • Dimanche 10 février : Des opposants bientôt "balayés par l'histoire" selon Peillon (© AFP/Getty Images)
  • Dimanche 10 février : le "happening" des antis (© AFP)
  • Samedi 9 février : fin des débats à l'Assemblée (© CHARLES PLATIAU/Newscom/RTR)
Suivant
BENOIT TESSIER/Newscom/RTRAfficher les vignettes
Précédent3 de 61Suivant
Partager cet article

jeudi 21 mars - Manifestation anti-mariage pour tous : le parcours interdit

Les anti-mariage pour tous, qui souhaitaient manifester dimanche sur les Champs-Elysées, sont furieux : le tribunal administratif de Paris, saisi d'une  requête en référé, a confirmé mercredi l'interdiction du parcours.
La préfecture de police de Paris avait pris lundi un arrêté interdisant aux anti-mariage homosexuel, rassemblés dans le collectif "La manif pour tous", de  manifester le 24 mars sur les Champs-Elysées. Le collectif avait alors décidé de contester la décision en justice devant  le tribunal administratif. "La requête de l'association" est "rejetée",  souligne mercredi l'ordonnance de référé transmise à l'AFP.
 "Nous pensons que le préfet de police a commis un excès de pouvoir en  portant atteinte à la liberté de réunion des Français", soulignait mercredi  matin Maître François-Henri Briard, avocat du collectif, lors d'une conférence de  presse.
Selon lui, le préfet de police n'a pas apporté la preuve que la  manifestation prévue était "de nature à troubler l'ordre public".

Un plan B

L'arrêté de la préfecture de police interdisait également aux manifestants  l'accès à la place de la Concorde, de la place de l'Etoile et des Invalides.
Suite à la décision du tribunal administratif, les organisateurs devraient  revoir leur parcours. La chef de file, Frigide Barjot, évoquait mercredi matin  un défilé sur l'avenue de la Grande armée (entre Charles de Gaulle-Etoile et la  porte Maillot).
"Le mouvement qui est en train de se lever n'est pas terminé", a-t-elle  prédit. "Un mouvement de résistance, ça s'inscrit dans le temps".
La manifestation nationale organisée par La Manif pour tous le 13 janvier à  Paris avait rassemblé 340.000 personnes selon la police, un million selon les  organisateurs.
 Après le vote du projet de loi pour le mariage pour tous en première  lecture à l'Assemblée, le texte doit désormais être examiné au Sénat à partir  du 4 avril.

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Rythmes scolaires : comprenez-vous les maires récalcitrants ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1. 77 %
    Oui
    18 901 Votes
  2.  
    19 %
    Non
    4 629 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    874 Votes

Réponses: 24 404
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard