Mise à jour : mercredi 20 mars 2013 11:00 | Par M6info.fr by MSN
Tuerie de Newtown : le débat sur le port d'armes relancé

La balle est dans le camp des pro-armes à feu



La balle est dans le camp des pro-armes à feu (© Dianne Feinstein, la sénatrice démocrate à l'origine du texte - Getty Images)
Suivant
Précédent
Précédent
  • La balle est dans le camp des pro-armes à feu (© Dianne Feinstein, la sénatrice démocrate à l'origine du texte - Getty Images)
  • Obama aime tirer au fusil : la preuve en photo (© Flickr)
  • Les filles de Barack Obama dans le viseur de la NRA (© Capture d'écran de la vidéo)
  • Obama appelle le Congrès à faire évoluer la loi (© Rex Features)
  • La NRA lance un jeu de tir recommandé...dès 4 ans ! (© AFP/Getty images)
  • Les professeurs de plus en plus armés ? (© Getty Images)
  • Le bond des ventes d'armes aux Etats-Unis (© Rex Features)
  • Quand le père noël offre des armes... (© Montage / Capture d'Intagram)
Suivant
Dianne Feinstein, la sénatrice démocrate à l'origine du texte - Getty ImagesAfficher les vignettes
Précédent1 de 17Suivant
Partager cet article

La balle est dans le camp des pro-armes à feu

Trois mois, après la tuerie de Newtown, où 28 enfants ont été abattus dans leur école primaire, l'arme qui a servi au tueur présumé, Adam Lanza, n'est pas près d'être retirée de la vente. Les sénateurs démocrates ont annoncé, mardi 19 mars, qu'ils ne proposeraient pas l'interdiction de la libre circulation des fusils d'assaut, ces armes qui permettent de tirer un grand nombre de balles très rapidement.

"Cette capitulation n'est pas une surprise"

La mesure devait être intégrée à un texte plus large et menaçait son adoption, selon les élus démocrates.
Dianne Feinstein, la sénatrice à l'origine du texte, a confié à  des journalistes sa déception. "Vous savez, sur ce sujet, les ennemis sont très puissants, je l'ai su  toute ma vie", a-t-elle déclaré, citée par le quotidien USA Today.
Pour Alan Gottlieb, vice-président exécutif de la Fondation pour le  Deuxième Amendement (du nom de l'amendement constitutionnel sur le droit de  détenir des armes), cette capitulation n'est pas une surprise et s'explique par un simple calcul électoral. "Beaucoup de démocrates ne veulent pas avoir à affronter les prochaines élections en ayant voté pour ça", a-t-il dit à l'AFP. 

Ce que prévoyait le texte sur les fusils d'assaut

Le texte aurait interdit dans tout le pays la fabrication, l'importation et  la vente de pistolets et fusils semi-automatiques de type militaire, dits  "d'assaut". Mais les propriétaires actuels n'auraient pas eu à rendre les leurs.

Ce qui peut encore être adopté

L'avenir des trois autres mesures adoptées en commission semble plus assuré au Sénat :

  • la généralisation des vérifications d'identité et d'antécédents judiciaires avant tout achat, même dans les foires et sur internet
  • la pénalisation des achats d'armes réalisés pour une personne  qui n'aurait pas le droit d'en posséder
  • de nouveaux crédits pour renforcer  la sécurité dans les écoles

Il y a un mois, l'appel d'Obama

Un mois après le massacre de Newtown dans le Connecticut, le président des Etats-Unis Barack Obama avait dévoilé son plan pour lutter contre la violence par les armes à feu. "Nous ne pouvons plus retarder" une évolution de la législation sur la circulation des armes, avait déclaré le président américain devant des familles des victimes de la tuerie de Sandy Hook et d’enfants qui lui avaient écrit après le drame.
Dans son allocution, le président a appelé le Congrès à agir "rapidement" pour voter une interdiction des armes d’assaut, comme celle qui a servi à la tuerie de Newtown, ainsi que les chargeurs de plus de dix balles. Il a assuré qu’il allait peser de tout son poids pour parvenir à un durcissement de la législation, alors que nombre d’élus refusent toute mesure semblant empiéter sur le deuxième amendement de la Constitution qui dispose le droit des Américains à porter des armes. Le puissant lobby des armes à feu, la NRA, est également bien décidé à ne rien céder à la Maison blanche…
Dans ce contexte, Barack Obama a expliqué qu'il avait accroché dans le Bureau ovale un dessin d'une petite victime de Newtown pour lui rappeler l’importance d’agir.
Ce mercredi, Barack Obama a également signé 23 décrets relatifs à un meilleur contrôle des acheteurs d’armes à feu, comme l’avait préconisé le vice-président Joe Biden, au côté du chef de l'Etat face aux familles des victimes.
"S'attaquer aux armes et ignorer les enfants n'est pas la solution face à la crise à laquelle nous sommes confrontés", a réagi la National Rifle Association dans la soirée.

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Seriez-vous prêt à travailler la nuit ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    55 %
    Oui
    29 633 Votes
  2.  
    41 %
    Non
    22 511 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    2 286 Votes

Réponses: 54 430
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard