Un fourgon cellulaire de gendarmerie

L'autopsie "n'a pas permis de donner de réponse sur les faits commis", a-t-on indiqué de même source.

Toutefois, "un certain nombre de prélèvements ont été effectués, qui vont être analysés dans les semaines à venir afin de faire apparaître des éléments sur cette affaire", a-t-on précisé.

L'autopsie a en outre confirmé les premiers éléments de l'enquête: il s'agit bien du corps d'une femme de type européen, âgée au maximum de 40 à 45 ans, et mesurant environ 1,50 mètre.

Son corps a été découvert par des voisins alors qu'il était en train de brûler, a précisé le parquet d'Evry. Ce sont eux qui ont prévenu les gendarmes.

La femme portait une chaîne en métal doré et un legging de laine bleue ou noire lorsqu'elle a été retrouvée vers 08H00 dans une zone située à l'extérieur du centre-ville, à proximité d'une voie de chemin de fer.

La section de recherches de Paris et la brigade de recherche de Palaiseau sont chargées de l'enquête. Le parquet d'Evry a lancé un appel à témoins.