Selon des sources proches de l'enquête, le père travaillait comme commercial et vendait des espaces publicitaires et la mère, qui enseignait le catéchisme, était surveillante dans un établissement scolaire.

Les voisins décrivent cette famille comme des gens ordinaires et sans histoire, selon les témoignages recueillis par l'AFP sur place.

La famille habitait une maison grise à un étage, avec le bas en pierre, située sur un boulevard très passant de Nantes, avec tous les volets fermés, comme l'a constaté l'AFP sur place. Une petit carton blanc scotché à l'emplacement de la boîte à lettres indique: "courrier à retourner à l'expéditeur. Merci", a constaté l'AFP.