mercredi 25 juillet 2012 13:58
Paris : un braqueur tué par un bijoutier

Paris : un braqueur tué par un bijoutier



Paris : un braqueur tué par un bijoutier (© D.R)
Suivant
Précédent
Précédent1 de 42Suivant
Partager cet article

Le bijoutier parisien avait déjà tiré sur un braqueur
Un bijoutier parisien, Alain C., a été mis en examen samedi 21 juillet pour homicide volontaire après avoir tué le braqueur qui s'était introduit dans sa boutique jeudi 19 juillet. Agé de 60 ans, le commerçant a été laissé libre sous contrôle judiciaire. L'enquête doit déterminer s'il y a eu oui ou non légitime défense. L'avocat du bijoutier conteste le chef d'accusation car "l'intention de repousser l'agresseur y était mais l'intention d'homicide n'y était pas" explique-t-il.

Alain C., a raconté spontanément au cours de sa garde à vue, qu'il avait déjà été victime d'un braquage à main armée en 1978 et 1979. Alors installé dans le XVIIIème arrondissement de Paris, le bijoutier avait riposté lors de la deuxième attaque avec une arme de poing, alors que l'agresseur venait de lui tirer dessus. Blessé, le bijoutier avait ensuite été entendu comme témoin lors du procès de ses braqueurs devant la cour d'assises de Paris. Il n'a jamais été condamné.

Le bijoutier a tiré deux fois sur le braqueur
Dans l'affaire du braquage du jeudi 19 juillet, l'autopsie a révélé que la victime, Mahjoub Ainani, 52 ans, a reçu une balle à l'épaule et une à la hanche, avait précisé vendredi 20 juillet une source judiciaire ajoutant qu'il n'y avait pas eu d'échange de coups de feu. Alain C. aurait tiré à cinq reprises sur le braqueur dont l'arme n'était pas chargée.
Selon les premiers éléments de l'enquête, jeudi 19 juillet vers 15h20, le bijoutier, installé avenue de la Motte-Picquet dans le VIIe arrondissement parisien, a sorti une arme alors que le braqueur venait de rentrer armé dans sa boutique. "Le braqueur est rentré avec une arme de poing dans la bijouterie, le bijoutier possédait une arme et s'en est servi. Il a tiré et le braqueur est décédé quelque temps après", avait indiqué une autre source policière.
Le bijoutier, disposait d'un permis de détention d'arme valable jusqu'en août 2016, ont assuré des sources policières. Il disposait de deux armes dont une qu'il gardait dans son coffre-fort. Le bijoutier a lui-même appelé les services de police, après avoir tiré.

Recrudescence des braquages
Cette affaire illustre la recrudescence des vols à mains armés contre les commerçants, selon la police. En décembre 2011, le ministère de l'Intérieur alertait sur une hausse de 33% des vols à mains armés par rapport à l'année précédente. L'augmentation de ces violences s'explique en partie par la hausse du cours de l'or ces derniers mois.

Voir aussi :


publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Etes-vous favorable au maintien du gel de la rémunération des fonctionnaires ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    60 %
    Oui
    56 330 Votes
  2.  
    36 %
    Non
    34 272 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    3 859 Votes

Réponses: 94 461
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

le dernier JT

le top

suivez-nous

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard