Mise à jour : jeudi 7 mars 2013 18:30 | Par Elisa Marin, M6
Handball : des paris hors-jeu ?

6 février - Six matches ferme pour Karabatic et les six autres joueurs



6 février - Six matches ferme pour Karabatic et les six autres joueurs (© PHILIPPE LAURENSON/Newscom/RTR)
Suivant
Précédent
Précédent
  • 7 mars – l’entraîneur de Cesson veut que "certaines personnes assument" (© AFP/Getty Images)
  • 6 février - Six matches ferme pour Karabatic et les six autres joueurs (© PHILIPPE LAURENSON/Newscom/RTR)
  • 31 janvier 2013 - Karabatic quitte Montpellier (© MARKO DJURICA/Newscom/RTR – Image d’illustration)
  • 24 janvier : la compagne de N. Karabatic devant le juge (© Reuters)
  • 23 janvier – la défense de N. Karabatic mise à mal, selon RTL (© Reuters)
  • 7 novembre - Paris suspects : enquête ouverte sur des pressions policières (© Newscom /RTR)
  • 30 octobre : Nikola Karabatic à l'entraînement demain (© Reuters)
  • 25 octobre : levée du contrôle judiciaire (© Reuters)
Suivant
PHILIPPE LAURENSON/Newscom/RTRAfficher les vignettes
Précédent2 de 25Suivant
Partager cet article

6 février - Six matches ferme pour Karabatic et les six autres joueurs 

Nikola Karabatic a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel de la sanction. La star du handball français et les six autres joueurs impliqués dans l’affaire de soupçons de match truqué de Montpellier sur fond de paris sportifs ont écopé d’une suspension de six matches par la commission de discipline de la Ligue nationale de handball. Autrement dit : la sanction sportive maximale prévue.

"La commission de discipline a décidé de reconnaître Messieurs Mladen Bojinovic, Dragan Gajic, Samuel Honrubia, Nikola Karabatic, Luka Karabatic, Primoz Prost et Issam Tej coupables d'avoir participé directement ou par  personne interposée à des prises de paris sur le résultat du match Montpellier-Cesson le 12 mai dernier", a annoncé la LNH mardi soir, dans un communiqué. Estimant que "des éléments objectifs, précis et concordants emportaient son intime conviction", elle a donc décidé "d'infliger à chacun des joueurs concernés la sanction de 6 dates de suspension fermes".

Une sanction qui s'applique donc à tous les joueurs placés sous contrôle judiciaire dans cette affaire, qu'ils aient avoué ou non avoir parié sur ce fameux match du 12 mai dernier.

Convoqué mardi dernier à Paris, Nikola Karabatic, la star du handball français qui a toujours nié, n'aura donc pas convaincu les cinq membres de la commission. Toutefois, si les sanctions sont ainsi tombées sur le plan disciplinaire, le fait de parier n'est pas répréhensible sur le plan pénal. La procédure est toujours en cours à Montpellier.
Dans le volet judiciaire de cette affaire, treize personnes ont été mises en examen pour escroquerie et/ou complicité d'escroquerie présumée au préjudice de la Française des Jeux. Les paris s'étaient élevés à 88.000 euros.

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Avez-vous confiance dans le stockage de photos sur Internet ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    9 %
    Oui
    1 941 Votes
  2. 87 %
    Non
    18 417 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    817 Votes

Réponses: 21 175
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

le dernier JT

le top

suivez-nous

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard