En ligne de mire : le blog Défense et forces arméesEn ligne de mire : le blog Défense et forces armées

La bataille de Bir Hakeim

C'était il y a 70 ans. Du 27 mai au 11 juin 1942, en plein désert libyen, 3 700 soldats français résistèrent face à plus de 32 000 soldats allemands et italiens. Un tournant dans la guerre.

De Franck Edard 31/05/2012 11:31
Bir Hakeim est une bataille extrêmement importante, comme le martèle Jean-Mathieu Boris, engagé volontaire dans les forces françaises libres. En plein désert libyen, la 1ère brigade française libre commandée par le général Koenig avec ses 3 723 soldats, a tenu tête à 32 000 soldats ennemis pendant 15 jours.
"Nous sommes soumis à des bombardements incessants, des bombardements d'artillerie avec des pièces lourdes, de l'aviation... Un de mes camarades est tué. Un autre a la jambe coupé. L'eau et les munitions viennent à manquer. Et le 10 juin, mission accomplie, le général Koenig reçoit l'autorisation des britanniques, puisque nous dépendions d'eux, de s'en aller s'il pouvait. Sauf qu'à ce moment là, nous sommes encerclés ! (...) Je suis monté dans notre auto-mitrailleuse... et nous avons franchi les lignes ennemies sous le feu des allemands. Et nous avons rejoint les britanniques qui nous attendaient un peu plus loin."
Jean-Mathieu Boris, engagé volontaire dans les forces françaises libresCes 15 jours ont changé le cours de la guerre. Car, sans les combattants du général de Gaulle qui étaient à Bir Hakeim, le général allemand Rommel aurait pu poursuivre son offensive vers l'Egypte et prendre le canal de Suez.
"Nous avons perdu 968 hommes. Plus d'1 combattant sur 4 a été tué, blessé ou fait prisonnier. Mais nous avons empêché Rommel d'atteindre l'Egypte. Il aurait pu foncer sur l'Egypte en nous oubliant mais il n'a pas compris. Et à cause de son erreur stratégique et de l'obstination du général Koenig, ça a été une victoire"
Grâce à l'action des forces françaises libres, l'avancée du général Rommel et de ses troupes a été retardée. Ce qui a laissé le temps aux britanniques de se replier et de stopper définitivement la progression des allemands et des italiens vers le canal de Suez.

Une victoire synonyme de revanche sur la défaite de 1940, et de reconnaissance pour tous les français qui ont répondu à l'appel du général de Gaulle en s'engageant dans la résistance et la France libre. Pour André Malraux :
"Nous ne tenons pas Bir-Hakeim pour Austerlitz. Mais Bir-Hakeim, comme le premier combat de Jeanne d'Arc à Orléans, a été la preuve que la France n'était pas morte"
Eric Lucas, directeur de la mémoire du patrimoine et des archives

Pour commémorer le 70e anniversaire de la bataille de Bir Hakeim, de nombreux rendez-vous sont organisés : projection d'un film documentaire, cérémonies et conférences. Outre aux Invalides, d'autres expositions ont lieu dans les départements, comme le souligne Eric Lucas, directeur de la mémoire du patrimoine et des archives :

"A partir du 31 mai, nous inaugurerons dans tous les départements français, et dans les Dom-Tom, grâce à l'office national des anciens combattants, l'exposition Bir Hakeim, qui sera diffusée dans tous les services de l'ONAC. A cette occasion des plaques commémoratives seront dévoilées dans les départements, à l'initiative de la fondation de la France libre. Enfin, le 11 juin, à l'arc de triomphe, la cérémonie de ravivage de la flamme sur la tombe du soldat inconnu, viendra marquer la fin du cycle de commémoration de Bir Hakeim"

Voir aussi :

Le site Bir Hakeim, 70 ans


0Commentaires
La question du jour

Avez-vous confiance dans le stockage de photos sur Internet ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    8 %
    Oui
    5 226 Votes
  2. 88 %
    Non
    55 503 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    2 390 Votes

Réponses: 63 119
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Expliquez-nous !
  • Chaque jour, les journalistes de la rédaction de M6 répondent à vos questions, en direct, sur le plateau du 19.45.

Taper le nom de la ville, ou le code postal

Suivez-nous sur Facebook