Franck Ribéry (C), lors d'un match amical contre l'Espagne, le 3 mars 2010 au Stade de France, à Saint-Denis

"Il a été entendu dans la semaine comme témoin. Pour nous, l'affaire s'arrête là", a dit Me Bottai, jointe par téléphone.

Selon l'avocate, aucune charge n'a été retenue contre le joueur à la suite de cette audition.

Toujours selon elle, Franck Ribéry a été entendu pour s'expliquer sur ses relations avec une de ses connaissances proche d'un animateur d'escort girls. "C'est uniquement en raison de cette relation" qu'il a été convoqué par les services de police, avait-elle auparavant expliqué à la radio RMC.

Plus tôt dans la journée, une source judiciaire avait indiqué que deux joueurs de l'équipe de France de football avaient été récemment entendus comme témoins par les enquêteurs, sur commission rogatoire du juge d'instruction parisien Yves Dando.

L'enquête porte sur une boîte de nuit parisienne soupçonnée d'employer des prostituées et fréquentée par certains internationaux français. L'un de ces joueurs aurait reconnu devant les enquêteurs avoir eu une relation suivie avec une prostituée, sans savoir qu'elle était mineure.

"Cette affaire ne concerne pas Franck Ribéry et ne pourrait, dans le pire des cas, que relever de la seule sphère privée de mon client et n'appelle ainsi aucun autre commentaire", avait dit Me Bottai à RMC.