zegreenweb
Mise à jour : mercredi 19 septembre 2012 18:39 | Par zegreenweb, zegreenweb

Le PARK(ing) DAY, la victoire des piétons



Le PARK (© ing)

Initiative dédiée à la protection de l’environnement, à la fois culturelle, ludique et conceptuelle, le PARK(ing) DAY se déroulera vendredi dans quarante villes de France.

Quarante villes françaises succomberont demain à cet « happening » vert qui a fait son apparition en France en 2010.

Parmi elles, Paris (NDLR : où il aura lieu Place de la Bourse, dans le IIe arrondissement. Nous y reviendrons), Bordeaux (Gironde), Bourges (Cher), Grenoble (Isère), Lyon (Rhône), Nantes (Loire-Atlantique) – qui ce faisant honore par anticipation son statut de « capitale verte de l’Europe », ce qu’elle deviendra officiellement pour un an le 1er janvier prochain–, Nevers (Nièvre) ou encore Rennes (Ille-et-Vilaine). Initié à San Francisco (Californie) en 2005 par le collectif d’artistes, de designers et de paysagistes Rebar, le concept vise à restituer une partie de l’espace urbain aux piétons. Il contribue ainsi à lutter contre la pollution atmosphérique et n’est régi que par une seule règle : les premiers arrivés sont les premiers servis.

« Réappropriation artistique et citoyenne de l’espace public », le PARK(ing) DAY consiste en une collaboration étroite entre citoyens, artistes et défenseurs de la nature « pour transformer temporairement des places de parking payantes en espaces végétalisés et conviviaux », résume le site Internet de l’événement www.parkingday.org, qui relaie le programme détaillé dans chaque ville du pays. Sous leur impulsion, « les espaces bétonnés deviennent des lieux d'initiatives engagées, originales et créatives ». Et les organisateurs de poursuivre : « Par le biais de ces parenthèses poétiques et ludiques, PARK(ing) DAY est une réflexion globale sur l'espace urbain, sur la place qui y est faite à la nature et sur la qualité de vie en centre-ville. PARK(ing) DAY, en révélant temporairement les possibilités offertes par de tels espaces, aide à changer la façon dont les rues sont perçues et utilisées, générant des effets plus durables. »

Quant au quidam sensibilisé à la protection de l’environnement et qui souhaiterait participer à cet événement mondial – il a déjà fédéré plus de cent quatre-vingt villes réparties dans trente pays –, il lui faudra cliquer ici pour connaître la marche à suivre : http://www.parkingday.fr/presentation.

Réfléchir à la ville de demain

A Paris, où le Parking Day débutera à dix heures du matin pour s’achever à minuit, la place de la Bourse, « en parallèle de l'occupation des places de parking par les citoyens et les artistes, (se transformera) en un espace d'échanges et de partage autour des enjeux de l'espace public et des nouveaux usages urbains ». De dix-sept heures à dix-neuf heures, cinq ateliers de travail parallèles réuniront des artistes, des urbanistes, mais aussi des élus et des entrepreneurs qui débattront des thématiques du Livre Vert : « Ville innovante, ville mobile, ville réenchantée, ville verte et ville collaborative ». Plus que de simples brainstorming dans une ambiance conviviale, ils déboucheront sur des propositions concrètes et sur un débat public qui s’achèvera à vingt heures. Puis, quatre heures durant, un pique-nique « saupoudré » de DJ sets et au cours duquel les denrées bio devraient occuper une place de choix – il y aura en tout cas des « points dégustations » - viendra clore cette journée de mobilisation.

Amiens (Somme) sera également le théâtre d’un pique-nique, en sus d’une performance de danse, un concours de « street tango » sera organisé à Lille (Nord), tandis que Toulon (Var) accueillera une exposition d’artistes adeptes de street painting et de green graffiti. Entre « séquences » culturelles, moments de détentes et discussions de fond, le PARK(ING) DAY a donc vocation à réfléchir à ce que pourrait être la ville de demain.

Une ville où le développement durable ferait partie intégrante du quotidien, une ville où la place des voitures serait reconsidérée, une ville où les modes de transport « doux »,  la « zénitude » et l’air purifié seraient les grands vainqueurs. On a le droit d’en discuter. On a même le droit d’en rêver.

0Commentaires

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos Green

Derniers sujets photos