boules de coton

boules de coton

- Chanvre

La laine de chanvre est de plus en plus utilisée pour l'isolation des maisons écologiques et ce n'est pas sans raison : 100% naturelle, légère, solide, sa mise en place est facile et elle est très résistante. Seul hic, son prix, trois à quatre fois plus élevé que la laine de verre ou de roche qui fait mal au porte feuille. Cependant, la laine de chanvre est un matériau très sain et naturel qui assainit l'air, car lors de sa croissance il assimile le CO2. Après sa moisson, le chanvre laisse un champ propre et riche en éléments minéraux.

- Laine de coton

La laine de coton est un isolant qui constitue une très bonne alternative écologique aux laines minérales. La laine de coton absorbe très bien les excès d'humidité et ne se tasse pas. Son coefficient d'isolation est très performant. Non toxique, il minimise les risques d'allergies et possède un haut pouvoir d'isolation phonique et thermique. La laine de coton est traitée contre les moisissures, les insectes xylophages et les acariens. Comme pour le Chanvre, le seul inconvénient de la laine de coton reste son prix : 20 €

- La ouate de cellulose

La ouate de cellulose fait partie des meilleurs isolants écologiques actuellement sur le marché. Contrairement à la laine de verre, la ouate de cellulose permet une isolation thermique optimale l’hiver mais aussi l’été. Généralement fabriquée à partir de journaux et papiers recyclés, la ouate de cellulose est commercialisée soit en flocons pour une utilisation en vrac (par déversement ou insufflation), soit sous la forme de panneaux isolants semi-rigides. La cellulose peut également être mélangée avec de la gypse naturelle pour la fabrication de panneaux d’agencement pour cloisonnements ou sols (Fermacell). La ouate de cellulose est le meilleur isolant écologique du marché : il permet une très bonne résistance thermique (entre 0,035 à 0,040) et son prix varie entre 18 et 22 euros le mètre carré. En terme de confort, c'est un bien meilleur produit que la laine de verre. Traité au sel de Bore, il n'attire pas les nuisibles. Il est également anti-moisissures et limite la surchauffe en été. La mise en oeuvre se fait par épandage manuel ou soufflage pour les combles et sous-toitures et en injection ou projection pour les murs.

- La laine de bois

La laine de bois est considérée comme l'un des meilleurs matériaux pour l'isolation. Fabriquée à partir de fibres de vois liées avec de la lignine de bois, la laine de bois possède un très bon coefficient d'isolation thermique en hiver (au même titre que les autres laines isolantes comme la laine de coton ou de chanvre). La différence se joue surtout en été où il se révèle être le meilleur isolant pour préserver de la chaleur. La laine de bois est perméable à la vapeur d'eau et constitue un matériau très sain et naturel. L'inconvénient de la laine de bois reste son coût.

- La laine de mouton

Les isolants produits à partir de de fibres animales suscitent quelques controverses dans la monde de la construction. La plupart du temps, la laine est lavée au savon et à la soude, et traitée avec un antimite, mais on trouve également de la laine brute non lavée et protégée naturellement grâce au suint. La laine non lavée à une forte odeur mais qui disparaît avec le temps. Les écolos préfèreront la pure laine non lavée : en effet, le fait de laver la laine et de la protéger artificiellement avec des antimites a la réputation de ne pas constituer une protection durable (les mites peuvent apparaître, après seulement deux à cinq ans). Le suint n'est pas non plus éternel. On conseillera de ne pas trop utiliser la laine de mouton pour l'isolation des toitures en raison du travail important de couverture. Reste le problème de l'odeur de la laine vierge non lavée : il peut être largement atténué avec un film protecteur. La laine de mouton est un excellent isolant thermique et est difficilement inflammable. Son prix est également intéressant.

- Le liège

Le liège est un excellent isolant pour la maison. On réduit d'abord en grains l'écorce de liège avant de l'agglomérer à chaud pour former un isolant très performant. Le liège a la capacité d'être imputrescible et résiste très bien aux insectes et aux rongeurs. Il est en outre très résistant et son isolation thermique et phonique est très bonne. Le seul point faible de ce matériau est qu'il reste aujourd'hui difficile à trouver, et par conséquent, il est cher. On l'utilise généralement en quantité limité et dans des endroits où ses qualités sont particulièrement intéressants : il est très léger, résiste très bien à l'humidité, aux insectes, au feu. Il convient parfaitement pour isoler des toitures plates ou en tant qu'isolant phonique. Ce sont les panneaux de liège qui sont le plus onéreux : il faut compter entre 13 et 18 euros le panneau de 40 ou 50 mm. En 100 mm, il faut compter généralement plus de 30 euros. Le liège expansé en granulats revient moins cher. Il s'utilise tel quel pour l'isolation des toitures ou des planchers, ou bien mélangé à de la chaux ou du ciment.

- Le lin

Le lin, comme le chanvre, est un matériau naturel très résistant et possède un excellent coefficient de conductivité thermique. On le fabrique à partir des fibres de lin et il est commercialisé sous forme de panneaux, de feutre ou de rouleaux. Il est très utilisé dans les pays d'Europe du Nord où on lui reconnaît ses nombreuses qualités. Le lin peut absorber jusqu'à dix fois son eau sans déperditions ni dégradations de sa matière. Il minimise les risques d'allergie et constitue un excellent matériau écologique. Il est recyclable, facile à poser. Il a également une bonne performance acoustique. Le lin possède donc de nombreux atouts. On le trouve généralement aux mêmes prix que le chanvre.

- Le feutre

Le feutre est fabriqué à partir de différents matériaux (bois, tissu, laine) et généralement à partir de fibres de jute. Les mongols se servent de feutres pour isoler leurs yourtes des intempéries. Le feutre est particulièrement adapté à des contraintes écologiques fortes, il se pose rapidement et possède une bonne isolation thermique et surtout une très bonne isolation phonique. On l'utilise généralement en sous-parquet pour supprimer les bruits de contact car c'est un excellent absorbant acoustique. On peut également l'utiliser dans les doubles cloisons pour réduire les bruits de chambre à chambre. Le prix au mètre carré varie de 3 à 5 euros.

Crédit photo:  vivejm/flicker

Retrouvez encore plus d'infos et d'actualités sur le développement durable en cliquant ici !