menthe

menthe

Derrière la menthe poivrée, se cache de nombreux secrets et vertus. Savez-vous qu’elle est utilisée depuis l’antiquité comme remède médicinal ? La légende dit que le nom de la plante provient de Minthe, une nymphe de la mythologie grecque. Proserpine, jalouse de la jeune fille, transforma la jolie en fleur « poivrée ». Les scientifiques, plus terre-à-terre, vous diront que la plante est un hybride entre la menthe aquatique et la menthe verte. Mais que l’on choisisse l’une ou l’autre des versions, la menthe poivrée est entrée dans l’histoire comme remède médicinal, avec Hippocrate et Aristote qui l'employaient comme anaphrodisiaque.

Phytothérapie : la menthe poivrée améliore vos problèmes digestifs

Les feuilles de menthe poivrée peuvent se boire en infusion ou agrémenter vos plats. Sachez qu’elles peuvent soulager les spasmes gastro-intestinaux et les flatulences ! Le menthol stimule les nerfs sensibles au froid, crée une sensation de fraîcheur, et empêche en même temps les nerfs de réagir au stimuli douloureux. Ceci permet de soulager temporairement les douleurs et spasmes des muscles ou des organes. La menthe poivrée peut également apaiser temporairement les démangeaisons causées par les piqûres d'insectes, l'eczéma et d'autres lésions. Petit conseil aux femmes enceintes : la menthe poivrée permet de réduire les nausées et les vomissements durant la grossesse, en particulier pour les femmes qui veulent éviter la prise de médicaments trop forts.

Si vous préférez faire appel aux huiles essentielles, la menthe poivrée permet de soulager les symptômes du rhume et de la toux, des douleurs rhumatismales, musculaires et névralgiques ainsi que soulager les maux de tête et les démangeaisons cutanées.