Les apiculteurs lancent la guerre, contre le frelon asiatique... Depuis quelques années, les abeilles du sud de la France sont attaquées par un prédateur particulièrement virulent : le frelon asiatique. Les apiculteurs lancent donc en ce moment une grande campagne, pour piéger ces frelons parce que les températures se radoucissent.

Dès que la nature se réchauffe, les Reines frelons sortent de leur hibernation. Cela fait plusieurs mois qu'elles n'ont rien mangé : elles ont faim et elles vont chercher de la nourriture. En l'occurrence, des abeilles. Le problème, c'est que ces frelons asiatiques se reproduisent de façon exponentielle.

Ils sont arrivés en France il y a quatre ans dans un des ports du Sud-Ouest dans une cargaison de marchandises en provenance d'Asie. Depuis, c'est l'invasion. Et ces frelons déciment, totalement, les ruches. Un nid de frelon peut détruire cinq ruches. Un frelon asiatique qui a bien faim peut ainsi tuer deux abeilles, toutes les 3 secondes. C'est donc un calvaire pour les apiculteurs.

Comment se débarasser de ce prédateur ? Les apiculteurs font des pièges comme ceux pour les guêpes, tout simplement avec une bouteille en plastique coupée en deux et dans laquelle est mise de la bière, du surimi, du poisson ou alors un petit bout de viande : des aliments qui attirent les frelons. Mais il y a aussi des pièges tout prêts qui s'achètent.

Les apiculteurs demandent aussi l'aide de la population pour que le plus grand nombre de pièges soient installés, un peu partout. car s'il tue les abeilles, il n'y a plus de polennisation et les plantes ne se reproduisent plus. C'est le cercle infernal.

Les apiculteurs attendent aussi avec impatience qu'un oiseau arrive et mange ces frelons. Parce que pour l'instant, cet insecte n'a pas de prédateur.

Ils demandent aussi l'aide des pouvoirs publics. Une cellule de crise a été promise, il y a quelques mois mais pour l'instant, elle n'est toujours pas mise en place.


Source: Europe1.fr, Crédit photo: 0